Principal objectif pour le ministère : moins de 2000 morts par an en 2020. Pour ce faire, Bernard Cazeneuve avait présenté en janvier un plan d'action pour tenter de réduire la mortalité sur les routes. Celui-ci comprend 26 mesures, découpées en quatre axes. La mise en place des nouvelles règles ci-dessous est prévue pour le 30 juin prochain, avant les grands départs en vacances d'été.

 

► Le taux d'alcoolémie abaissé à 0,2 g pour les conducteurs novices
La tolérance est abaissée pour les jeunes conducteurs (moins de trois ans de permis). Ces derniers ne pourront désormais présenter que 0,2 gramme d'alcool par litre de sang, contrairement au 0,5 gramme accepté par la loi. Cela équivaut donc à une seule dose d'alcool (environ un verre). La mesure est prise "à titre expérimental". 

 

► Oreillettes, casques et écouteurs interdits
Pour lutter contre l'usage des kits mains libres, le gouvernement a décidé d'interdire les casques et autres oreillettes au volant, "susceptibles de limiter tant l'attention que l'audition des conducteurs". Le montant de l'amende pour les contrevenants n'est pas encore connu. 

► Stationnement interdit avant les passages piétons
Les véhicules ne pourront désormais pas stationner à moins de cinq mètres d'un passage piéton, afin d'"améliorer la visibilité entre piétons et des conducteurs". Quant aux automobilistes qui stationnent sur les passages piétons, les trottoirs ou les pistes cyclables, les amendes seront plus salées. 

 

► Réduction de vitesse sur certains tronçons
Certaines routes à double-sens identifiées comme particulièrement "accidentogènes" pourront voir leur vitesse réduite de 90 à 80 km/h. Les maires pourront également abaisser la vitesse sur de grandes parties, voire sur la totalité de leur agglomération s'ils le désirent. "Trois à cinq tronçons" seront prochainement sélectionnés.

 http://www.metronews.fr