Permis de conduire 2013 tout savoir

 

 

Nouveau permis 2013

 

Il entrera en service sous cette forme en septembre 2013, au lieu de janvier 2013 comme initialement prévu. Valable seulement 15 ans, Il comportera une puce électronique qui contiendra les informations relatives à l'identité du conducteur et au permis du titulaire mais pas les empreintes digitales ou le nombre de points, comme envisagé.

 

Cliquez ici: Tout ce qui change au niveau des articles du code

  

 

Le prix du permis: du simple au double

 

Actuellement, si la loi impose le suivi de vingt heures minimum, la moyenne nationale se situe plutôt autour de vingt-huit heures.

Les auto-écoles proposent le plus souvent des forfaits, comprenant deux volets, code et conduite. Les forfaits de base comprennent généralement les vingt heures minimales obligatoires pour la conduite, à des tarifs très variables. On observe de grandes disparités entre les écoles et les villes: comptez entre 630 € en province et près de 1350 € à Paris.

 

 

 

 Ils intègrent souvent une formation illimitée au code, les candidats pouvant se rendre dans une salle de cours autant de fois qu'ils le désirent, et une présentation aux deux examens.

Le prix s'échelonne de 35 à 50 €. Ajoutez à cela les frais de réinscription en cas d'échec aux examens: de 60 à 130 € environ pour le code et de 60 à 190 € environ pour la conduite.

 

Cliquez Coût du permis en Europe 

 

Choisir la conduite accompagnée ou la conduite supervisée: Cliquez conduite accompagnée

-Les avantages: 80 % de reçus du premier coup au lieu de 50 % en formation normale,

-4 fois moins d'accident la première année,

-12 points au bout de 2 ans au lieu des 3 ans initiaux,

-Une plus grande expérience,

-Suppression de la surprime jeune conducteur au niveau des assurances,

-Astuce (équiper sa voiture de 2 rétros latéraux pour une meilleure vision, moins de risques et moins de stress. 30 €)

 

Choisir son auto école

-Récupérer les numéros d'agréments sur la vitrine,

-Aller à la préfecture ou sur le site de la préfecture et demander les taux de réussite (cela conditionne aussi la rapidité de présentation à l'examen si vous échouez. Cela permet de savoir qui vous prépare le mieux à l'examen),

-Coût moins élevé d'une auto école ayant de forts taux de réussite, car il vous faudra moins d'heures,

 

Les pièces à fournir

– un formulaire d'inscription (à retirer à la préfecture ou dans une auto-école);

– une pièce d'identité;

– deux photographies d'identité récentes de face ou de trois quarts avec au dos les nom et adresse de l'intéressé;

– deux enveloppes timbrées portant les nom et adresse de l'intéressé;

– la photocopie de l'attestation de recensement et du certificat de participation à l'appel de préparation à la défense, pour les jeunes français âgés de 16 à 25 ans;

– l'attestation scolaire de sécurité routière de second niveau (ASSR 2) ou l'attestation de sécurité routière (ASSR), depuis le 1er janvier 2004, pour les jeunes nés après le 1er janvier 1988.

 

Comment se déroule l'examen

L'examen du permis de conduire est composé d'une épreuve théorique (le code) et d'une épreuve pratique (la conduite). Il est nécessaire d'avoir réussi l'épreuve théorique avant de passer l'examen pratique sauf si vous êtes déjà titulaire depuis moins de 5 ans d'une autre catégorie de permis comprenant une épreuve théorique et une épreuve pratique. Dans ce cas, seule l'épreuve pratique doit être passée.

 

L'examen théorique

Le code peut être passé à partir de 16 ans dans le cadre de l'apprentissage anticipé de la conduite (AAC) et à 17 ans et demi si la candidat choisit la formule classique.

Au sein du centre d'examen, vous êtes soumis à une série de 40 questions à choix multiples diffusées sous la forme d'un diaporama. Vous devez répondre à l'aide d'un boitier électronique muni d'un écran, des lettres A, B, C et D, ainsi que des touches « correction » et « validation » (cela peut se faire sur un smartphone aussi).

L'épreuve se déroule en présence d'autres candidats et sous la surveillance d'un examinateur. Pour être admis, vous ne devez pas commettre plus de 5 erreurs. Le résultat est communiqué directement sur place par l'examinateur quelques minutes après la fin de l'épreuve.

Une fois le code obtenu, vous pouvez passer l'épreuve pratique dans le délai de 3 ans après la date de l'obtention. A défaut de réussir l'examen de conduite dans ce délai, il vous faudra repasser l'épreuve du code. Il en est de même lorsque vous échouez 5 fois à l'épreuve pratique.

 

L'examen pratique

Lorsque vous êtes suffisamment préparé, l'auto-école vous fournit une date d'examen. Cette épreuve pratique dure 35 minutes au total (formalités administratives et installation du candidat inclues). Au cours de celles-ci, vous aurez à conduire pendant au moins 25 minutes aussi bien en ville que hors agglomération.

 

Le bilan de compétences

Depuis un arrêté du 19 février 2010, des nouvelles mesures modifiant le contenu de l'épreuve de conduite ont progressivement été mises en place sur l'ensemble du territoire français. L'examinateur appréciera désormais votre niveau de conduite en établissant un bilan de compétences s'articulant autour des thèmes suivants:

  • la connaissance et l'utilisation des commandes;
  • la prise d'information;
  • l'adaptation de l'allure du véhicule aux circonstances de la route;
  • l'application de la réglementation;
  • la communication avec les autres usagers;
  • le partage de la chaussée;
  • le respect des distances de sécurité.

 

L'examinateur évalue en outre l'autonomie et la conscience du risque du candidat.

Pour être reçu à l'examen, le candidat doit obtenir au moins 20 points sur 30 (+ 2 points de bonus pour la courtoisie et l'éco conduite). Certaines erreurs commises pendant la conduite sont directement éliminatoires (exemples : non-respect d'un stop ou d'un feu rouge, intervention de l'examinateur sur le volant ou les pédales, franchissement d'une ligne continue, circulation en sens interdit, ...).

 

Les tests réalisés au cours de l'épreuve

Outre la conduite effective pendant une durée de 25 minutes, le candidat devra également se soumettre à différents tests pendant l'épreuve:

  • Il lui sera demandé de circuler de manière autonome pendant une durée de 5 minutes en se rendant à un lieu ou en circulant suivant un itinéraire définis au préalable par l'examinateur.
  • L'examinateur teste la vue du candidat (en lui demandant de lire une plaque d'immatriculation par exemple) avant le départ ou à l'occasion d'un arrêt du véhicule.
  • Lors d'un arrêt librement choisi par l'examinateur, celui-ci demande au candidat de procéder à une vérification technique à l'intérieur et à l'extérieur du véhicule. Le candidat doit également répondre à une question sur la sécurité routière. Chacune de ces questions donne lieu à l'attribution d'un point en cas de bonne réponse.
  • Deux manœuvres devront être effectuées par le candidat (marche arrière en ligne droite, en arrondi ou en angle, rangement en créneau, en épi ou en bataille, demi-tour, freinage pour s'arrêter avec précision). Si l'une est à l'initiative de l'examinateur, l'autre est réalisée en fonction de la décision du candidat qui peut alors choisir sa manœuvre et/ou l'endroit où il la réalisera.

 

L'issue de l'épreuve

Une fois l'examen terminé, l'expert dresse le certificat d'examen en établissant un bilan des compétences du candidat. Hormis lorsqu'une erreur éliminatoire a été commise, l'examinateur établit le total chiffré des points obtenus.

Que vous soyez admis ou non, le document vous est soit remis directement soit adressé par voie postale. En cas de réussite à l'examen, il vaut titre de permis de conduire pendant une durée de deux mois à compter de la date de l'épreuve.

 

La procédure à suivre après l'examen du permis

A l'issue de l'examen de conduite, l'examinateur peut remettre directement le certificat d'examen du permis de conduire au candidat ou lui adresser celui-ci par voie postale. Le courrier peut dans ce cas être adressé soit à l'auto-école soit directement au candidat.

Lorsque le candidat est reçu, le certificat d'examen tient lieu de permis de conduire pendant une durée de deux mois à compter de la date de l'épreuve. Ce document doit ainsi être présenté aux forces de l'ordre en cas de contrôle.

Dans ce délai de deux mois, le conducteur doit ensuite s'adresser à la préfecture compétente en vue d'y retirer le titre définitif. Les modalités concernant son obtention (documents à fournir, délais, modalités d'envoi ...) varient en fonction des préfectures. Il convient donc de se référer à l'usage en vigueur en vous renseignant auprès de l'administration ainsi que de votre auto-école.

 

 

 Nouveau permis européen en 2013

20. 11. 2013